Cette année encore, ce fut une université d’été de la Défense fructueuse avec nos militaires, nos industriels, nos partenaires stratégiques et mes collègues parlementaires. A cette occasion, nous sommes revenus sur le contexte international et national et sur les prochains défis que nous devons relever pour la sécurité de notre pays.

Comme l’a précisé notre ministre de la Défense dans son discours que je vous invite à lire, ces rencontres sont l’occasion de prendre de la hauteur de vue pour la bonne préparation de l’avenir de notre Défense. Car en effet, les enjeux actuels nécessitent que nous repensions régulièrement notre Défense et nos moyens d’agir. C’est pour cela que je me réjouis de l’annonce du ministre qui estime que « pour garantir notre « agilité stratégique », c’est à dire la capacité à changer de posture en fonction de la menace, il sera nécessaire de rejoindre l’objectif d’un effort de défense de 2% de PIB », comme le prévoit l’article 6 de la LPM. « C’est à cette condition que nous pourrons maintenir l’excellence de nos industries de Défense qui contribuent au succès des armes de la France, au présent comme pour les victoires futures. »

Documents joints

Nombre de documents : 1

diam dictum accumsan elit. facilisis nec