La semaine dernière, du 8 au 12 juillet 2019, j’ai eu le plaisir de conduire une belle délégation de député-es membres du « groupe de soutien aux chrétiens d’Orient et aux minorités » en Irak : Marc Le Fur, Amélia Lakrafi, François Pupponi, Charles de Courson, Jean-Claude Bouchet et Joaquim Son-Forget.

Ces trois journées, intenses et percutantes, ont été l’occasion de marteler trois grands messages. Tout d’abord, la France tient à cultiver l’amitié franco-irakienne. Ensuite, notre pays souhaite continuer à agir dans la région et soutenir l’Irak dans son processus de reconstruction. Pour cela, la France est à l’initiative et participe activement à de nombreux projets. Enfin, nous croyons que garantir la présence de toutes les composantes de la société irakienne et la diversité de la région est un facteur de paix. Cela passe notamment par la qualité du dialogue interreligieux.

La première journée en Irak, entre à Bagdad et Erbil, fut l’occasion de rencontrer le Premier ministre Adel Abdel Mahdi, nos collègues député-es au Parlement et les autorités religieuses. J’ai pu évoquer avec eux la situation de l’Irak et de l’Orient, l’action de la France, la lutte contre Daesh, notre soutien aux «composantes» irakiennes et notamment aux chrétiens & aux yezidis.

Le lendemain, nous avons rencontré le Gouverneur de la région de Ninive et l’équipe de l’Institut culturel franco-irakien à Mossoul, les autorités chrétiennes et l’Oeuvre d’Orient à Qaraqosh, Karamless et Bartala. Malgré les exactions et les menaces de Daesh, la population cultive un espoir de vivre en paix et compte sur l’action de la France.

La troisième et dernière journée en Irak, nous avons rencontré des député-es du Parlement régional du Kurdistan avec plusieurs sujets de discussion comme notamment la reconstruction et la sécurité du pays, la lutte contre Daesh, la situation locale, l’action de la France, le soutien aux réfugiés chrétiens et yezidis, et le vote d’une loi de réparation et d’indemnisation des femmes yezidis victimes de Daesh. L’après-midi au Kurdistan irakien fut consacrée à la visite du camp de réfugiés yezidis de Sharia à Dohouk (près des frontières syrienne et turque). Quelle émotion de rencontrer ces enfants et leurs familles victimes de la barbarie de Daesh (notamment dans la région du Sinjar). Nous avons aussi échangé avec les responsables politiques et religieux des yezidis au temple de Lalesh. La France agit et agira pour soutenir cette communauté martyre.

Suite à notre déplacement, je ferai part de nos enseignements et de nos propositions au Président de la République et au Gouvernement pour amplifier notre soutien à l’Irak et à l’ensemble de ses composantes dont les Chrétiens et les Yezidis.

 

Documents joints

Nombre de documents : 18

dolor. ut Praesent et, elit. dolor diam luctus ipsum Aenean