Suite à la publication récente du rapport de l’Agence des Droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA), j’ai écrit à Elisabeth MORENO, Ministre déléguée en charge de l’Egalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Egalité des chances, et à Marlène Schiappa, Ministre déléguée en charge de la citoyenneté, pour leur faire part de ma vive préoccupation.

L’Agence des Droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) a récemment publié les conclusions d’une étude menée auprès de 35 000 personnes dans l’ensemble des Etats membres, en Macédoine du Nord et au Royaume-Uni.

L’objectif de l’enquête était de connaître « leurs expériences de violence, de harcèlement, de cambriolage ou de fraude à la consommation » et « leurs opinions en matière de sécurité ».

Un chiffre a particulièrement retenu mon attention : en Europe, 72% des femmes interrogées déclarent « éviter de se retrouver seules dans certains endroits, de se rendre dans certaines rues ou de se retrouver isolées avec une autre personne par crainte d’être harcelées ou agressées ». Cette proportion alarmante monte même à 80% dans la tranche d’âge des 16 – 25 ans.

Ces résultats suscitent bien sûr l’indignation mais ils nous interpellent aussi sur l’efficience des mesures mises en place. Aussi j’ai interrogé les ministres sur les moyens qu’elles entendaient déployer pour lutter efficacement contre ces violences, en particulier en matière d’éducation et de prévention.

 

Documents joints

Nombre de documents : 1