Je tiens à saluer les efforts très importants des pêcheurs pour pratiquer une pêche durable et responsable. Depuis le début des années 2000, parallèlement à la mise en place d’une législation européenne très précise, ils ont œuvré en ce sens en limitant les zones de pêche, en améliorant la sélectivité des engins et en travaillant en partenariat avec les acteurs scientifiques dont la station halieutique nationale d’Ifremer à Lorient.

L’utilisation de nouveaux matériaux et les améliorations techniques ont permis d’importantes avancées non seulement en termes d’économie d’énergie mais aussi en matière d’ergonomie et de sécurité des marins.

Malgré cela, de lourdes menaces pèsent aujourd’hui sur la pêche.

La Commissaire européenne à la pêche, Maria Damanaki, veut profiter de la prochaine réforme de la politique commune des pêches pour mettre en place une pêche libérale. Ses propositions remettent notamment en cause le caractère collectif et inaliénable des ressources halieutiques en instaurant un marché de quotas de pêche individuels transférables. Nous sommes ainsi favorables au maintien de la gestion collective des quotas par les organisations de producteurs.

Parallèlement, les campagnes mensongères et parfois violentes de certaines associations cherchent à influencer les décisions de la Commission européenne sur l’avenir de la pêche en eau profonde. Ces associations nient les efforts conjugués des professionnels de la pêche et des scientifiques pour parvenir à une gestion maîtrisée et raisonnée de la ressource : création d’un logiciel pour enregistrer les captures des chalutiers, analyse de 30 000 traits de chalut par les chercheurs de l’Ifremer régulièrement présents à bord des navires…

Je suis convaincu que, riches de cette expertise partagée, nous pouvons concilier la gestion durable des ressources, la protection de la biodiversité et le maintien pérenne des activités économiques sur nos territoires. C’est le sens de mon combat, avec d’autres élus, au côté des pêcheurs, des acteurs professionnels et de leurs familles.

Documents

 Réforme de la Politique Commune de la Pêche – Propositions de la Région Bretagne : la pêche et l’aquaculture face aux défis du XXIème siècle

 Rapport de Monsieur Daniel Fasquelle, Député du Pas-de-Calais, « De l’urgence de rénover les navires pour sauver la pêche française » Juin 2011

Vidéos

 Emission Ty Télé “Au port de pêche de Lorient”

Liens

 Ifremer Lorient

 Institut Maritime de Prévention

6c1b51ba427ce62a3767ef95f95a3706YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY