Alors que la situation en Algérie devient très préoccupante au regard du nombre d’églises fermées, j’ai saisi Jean-Yves Le Drian, Ministre des Affaires étrangères, par courrier et par question écrite, afin qu’il intervienne auprès du gouvernement algérien afin que ce dernier garantisse la liberté et la protection des chrétiens.

En effet, depuis février 2017, 12 églises ont été mises sous scellées. Loin de s’améliorer, la situation s’aggrave avec 8 églises fermées depuis mai 2019. Surtout, on observe un regain de la pression administrative : visites de comités d’inspection sanitaire, convocations de responsables d’église aux commissariats ou devant le juge, mises sous scellés d’églises, refus de reconnaissance des statuts…

De plus, aucune nouvelle église ne peut être enregistrée. L’inscription de toute nouvelle église est soumise à l’accord de la commission nationale des cultes crée en 2006. Or, cette commission ne s’est jamais réunie depuis sa création.

J’ai donc demandé au gouvernement français d’intervenir auprès du gouvernement algérien afin de garantir la liberté de culte et la protection des algériens de confession chrétienne.

Documents joints

Nombre de documents : 1

porta. ultricies luctus Aenean quis, id Aliquam facilisis libero sed justo