La Culture a été frappée, dans son ensemble, de plein fouet par la crise sanitaire. Son activité s’est effondrée (-25% de chiffre d’affaires en 2020 par rapport à 2019, soit 22,3 Mds€ de pertes). Or, la Culture dans l’ensemble de l’économie en 2018, c’est près de 2,3 % du PIB, 80.000 entreprises culturelles, pour la plupart TPE et PME, 670 000 emplois soit 2,5 % de la population active et un chiffre d’affaires des secteurs marchands de la culture qui est estimé (2019) à 90 Mds€ avec une croissance estimée en l’absence de crise sanitaire à +2,5 %. C’est pourquoi un effort de 2 milliards d’euros a été fait pour ce secteur à l’occasion du plan de relance.

A la suite des mesures d’urgence qui, en 2020, se sont déjà traduites par la mobilisation de 856 M€ d’aides spécifiques de la Culture au-delà de « l’année blanche » pour l’intermittence (849 M€) et des aides transversales (activité partielle, exonérations de charges sociales, fonds de solidarité, prêts garantis par l’Etat pour un total de près de 3,3 Mds€) qui se poursuivront, pour partie et selon des modalités adaptées, jusqu’à la fin de l’année 2020, le plan de relance, avec 2 Mds€, permettra de soutenir le patrimoine dans les territoires, de favoriser la reprise du spectacle vivant et la reconquête de notre modèle de création, ainsi que de consolider nos grandes filières économiques culturelles.

Cinq grandes priorités ont été dégagées :

  • Une relance par et pour le patrimoine, alliant activité dans les territoires et attractivité de la France (614 M€)
  • La reconquête de notre modèle de création et de diffusion artistique (426 M€)
  • Un effort spécifique pour soutenir l’emploi artistique, redynamiser la jeune création et moderniser le réseau des établissements d’enseignement supérieur de la Culture (113 M€)
  • La consolidation et la modernisation des filières culturelles stratégiques lourdement impactées par la crise (428 M€)
  • Une stratégie d’avenir pour l’ensemble des industries culturelles et créatives (19 M€ de crédits budgétaires et 400 M€ au titre du PIA4 sur 5 ans)

Etant membre du groupe d’études sur les livres, j’ai été particulièrement attentif à l’annonce du Plan filière livre qui représente 53 M€.
La mise en œuvre du « plan livre » amorcé en 2020 en loi de finances rectificative n°3 s’inscrit également dans le cadre du plan de relance. Ce plan vise à lutter contre les effets les plus durables de la crise sanitaire, mais également à accompagner les mutations nécessaires de la filière. Au-delà de l’opération « Jeunes en librairies » et du financement des achats de livres auprès des librairies par les bibliothèques publiques, les librairies seront soutenues pour développer leurs outils numériques de vente à distance. Enfin, la DGD bibliothèques sera renforcée temporairement afin de poursuivre le plan d’extension des horaires d’ouverture et réaliser de grands investissements structurants. Le plan de relance contribuera à hauteur de 53 M€ à ce plan global dont les moyens mobilisés s’élèvent au total à 99 M€ sur deux ans, grâce aux crédits ouverts en 2020 en LFR 3 (36 M€).

Vous trouverez l’ensemble des mesures du plan de relance pour la culture en PJ !

Documents joints

Nombre de documents : 1

sit ut risus. vel, consectetur elit. odio neque. eleifend