Les derniers mois auront vu l’importante mobilisation des apiculteurs qui, au lendemain d’un hiver particulièrement difficile, ont tiré la sonnette d’alarme quant à l’inquiétante surmortalité des abeilles.

Les apiculteurs ont entrepris plusieurs démarches pour alerter l’ensemble des responsables politiques sur cette catastrophe.

Ils ont ainsi rencontré notre Président de Région, Loïg Chesnais-Girard, qui a immédiatement annoncé deux mesures exceptionnelles :

– La reconnaissance d’une situation de cas de force majeure pour les apiculteurs ayant bénéficié du dispositif Mesure agro-environnemental et climatique – MAEC – apicole, afin que ceux qui n’ont pas atteint le nombre de colonies prévues ne soient pas sanctionnés.

– Le renforcement du dispositif régional de renouvellement du cheptel apicole pour 2018, afin d’accompagner les apiculteurs qui ont eu les pertes les plus lourdes.

Pour ma part, mobilisé aux côtés des acteurs de la filière apicole, professionnels ou amateurs, j’ai interpellé Messieurs les Ministres de la transition Energétique et de l’Agriculture. J’ai attiré leur attention sur la situation préoccupante en Bretagne, par exemple pour l’abeille noire à Groix, et sur l’indispensable soutien à apporter aux apiculteurs pour la préservation des abeilles et de la biodiversité.

Documents joints

Nombre de documents : 1

Donec elit. felis id sit vulputate, libero. risus.