Sophie CLUZEL, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, a présidé ce mercredi 13 mars 2019 dans les locaux du Cap Emploi de Paris situé dans le 19ème arrondissement de Paris, la quatrième réunion du comité de pilotage national de « l’Emploi accompagné ». Cette réunion avait pour objet de faire un nouveau point d’avancement, à fin décembre 2018, sur le déploiement du dispositif d’« Emploi accompagné » et de fixer les grandes orientations pour l’année.

Le dispositif d’emploi accompagné a comme objectif de permettre aux travailleurs handicapés d’accéder et de se maintenir dans l’emploi rémunéré sur le marché du travail. Pour cela, il comporte, au bénéfice du travailleur handicapé :

  • un accompagnement médico-social ;
  • et un soutien à l’insertion professionnelle.

Afin d’être pleinement efficace, le dispositif comporte également un accompagnement de l’employeur, public ou privé. Celui-ci pourra, par exemple, faire appel au « référent emploi accompagné » de la personne handicapée pour prévenir ou encore pour remédier aux difficultés rencontrées dans l’exercice des missions confiées au travailleur handicapé ou pour évaluer et adapter le poste et l’environnement de travail.

Le bilan à fin 2018 confirme la nette montée en puissance du dispositif, puisque le nombre de personnes accompagnées a progressé de 42% au cours du 4e trimestre (1 019 contre 592 à fin septembre) et que le nombre d’employeurs accompagnés s’élève désormais à 441 contre 284 fin septembre.

Les personnes accompagnées sont, pour plus de 45 %, âgées de moins de 30 ans, et la grande majorité (60 %) faiblement diplômées (absence de diplôme ou niveau V de formation).

Elles relèvent pour 80 % de troubles du psychisme, de déficience intellectuelle ou de troubles du spectre autistique.

Le suivi du dispositif confirme sa forte efficacité dans les parcours d’insertion professionnelle des personnes, puisque 43 % des personnes accompagnées fin 2018 avaient accédé à un emploi, les deux tiers dans un délai de six mois.

L’engagement pris dans le cadre de la Stratégie nationale pour l’autisme de doubler les crédits affectés à l’« Emploi accompagné » se traduit par la mobilisation d’un financement par l’Etat, l’Agefiph et le FIPHFP de plus de 12 millions d’euros en 2019. Cette enveloppe atteindra 17 millions d’euros en 2020. L’objectif est de parvenir à une couverture généralisée du territoire par des dispositifs d’Emploi accompagné d’ici 2020, les nouveaux dispositifs conventionnés devant être en capacité d’accompagner des personnes autistes. La visibilité financière offerte aux organismes gestionnaires comme aux différents acteurs des territoires favorisera la pluri annualité des conventionnements. L’affectation de ces crédits supplémentaires s’accompagnera d’un pilotage renforcé permettant d’assurer un suivi régulier et opérationnel de l’activité et des partenariats au niveau territorial.

Les enseignements tirés de cette première année de mise en œuvre de l’Emploi accompagné viennent alimenter les réflexions engagées dans le cadre de la réforme de l’offre de service pour l’emploi des personnes handicapées avec l’objectif de parvenir à 50 000 personnes accompagnées en 2020, s’appuyant notamment sur les acteurs du service public de l’emploi.

 

ut Donec tempus mi, leo eleifend mattis venenatis ut consectetur Praesent Aenean