J’ai reçu à ma permanence lundi 7 octobre une délégation de la fédération CFDT Santé-sociaux. A la veille des discussions sur le projet de loi de finances de la sécurité sociale et des discussions sur l’ objectif national de dépenses d’assurance maladie (ONDAM), nous avons évoqué ensemble leurs revendications.

Au rang des inquiétudes figurent en particulier les répercussions du manque d’effectifs : l’ambiance dégradée, les fréquents rappels sur congés, les difficultés de remplacements, les conséquences sur l’accueil des usagers…

Ces conditions de travail éprouvantes ne sont pas sans expliquer la désaffection constatée à l’égard des métiers de la santé. La délégation évoque une baisse de 25% des effectifs des IFAS et IFSI, préjudiciable pour les futurs recrutements.

Suite à cet entretien, j’ai interrogé Monsieur le Premier Ministre et Madame la Ministre de la Santé sur les engagements que le gouvernement entendait prendre pour répondre à leurs préoccupations à la fois dans les discussions sur le PLFSS mais aussi dans le cadre de la future stratégie pour l’autonomie des personnes âgées.

 

risus. dolor commodo efficitur. sit non amet, ultricies commodo et,