Le ministère de la Culture a révélé les nouvelles mesures de soutien en direction de la filière du livre, d’un montant de 80 millions d’euros. Il accorde la priorité aux librairies et aux maisons d’édition indépendantes.

Selon un sondage du Syndicat national de l’édition, près de la moitié des éditeurs s’attendent à une perte comprise entre 20 et 40 % de leur chiffre d’affaires sur l’année 2020. La filière estime avoir subi un manque à gagner de 500 millions d’euros sur la période. C’est pourquoi le gouvernement présente de nouvelles mesures de soutien en direction des acteurs de la filière.

  • Mise en place d’un fonds de soutien de 25 millions d’euros, sous forme de subventions, pour permettre aux libraires de faire face à leurs difficultés financières après deux mois de fermeture. Ce montant sera géré par le Centre national du livre (CNL) et s’ajoute aux 2 M€ déjà débloqués au début de la crise. Les collectivités territoriales seront invitées à abonder ce fonds afin de favoriser la création d’un guichet unique à destination des libraires.
  • Un fonds de soutien d’un montant de 5 millions d’euros sera mis en place au niveau du CNL, en lien avec les DRAC, pour soutenir financièrement les maisons d’édition réalisant un chiffre d’affaires entre cent mille euros et 10 millions d’euros. Là encore, les collectivités territoriales et les partenaires professionnels seront invités à participer financièrement à ce fonds.
  • Une enveloppe de 12 millions d’euros, répartie sur 2020 et sur 2021, sera destinée à accompagner les investissements des librairies dans leurs magasins, leurs équipements informatiques et leurs sites de vente sur internet.
  • Plus de 100 millions d’euros vont être mobilisées par l’Etat auprès de l’IFCIC sous forme de prêts, avec notamment le soutien de la Banque des Territoires. Au sein de cette enveloppe, un montant de 40 millions d’euros sera accessible aux acteurs du livre en fonction de leur besoin.

Au-delà de ces mesures financières d’urgence, le ministre de l’Economie et des Finances et le ministre de la Culture ont également demandé à leurs services de réfléchir à des solutions facilitant l’expédition d’ouvrages afin de rétablir un cadre concurrentiel équitable entre les librairies et les grandes plates-formes de vente en ligne.

Les ministres rappellent que ces mesures viennent compléter les nombreux dispositifs mis en place par l’Etat depuis le début de la crise sanitaire : prêts garantis par l’Etat (PGE), exonération automatique de cotisations sociales, activité partielle, fonds de solidarité, etc.

Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces mesures en pièce-jointe.

Documents joints

Nombre de documents : 1

vulputate, libero diam eleifend neque. fringilla lectus ultricies