Lors d’une visite en décembre dernier, les personnels de la Brigade de Surveillance Aéro-maritime de Lann-Bihoué (BSAM), autrement dit la composante aérienne de la douane, avaient attiré mon attention sur leur incapacité à assurer leurs missions au service de l’action de l’Etat en mer. 

En effet, ils m’expliquaient que le retrait du dernier avion F406, le 30 novembre dernier, avait eu lieu comme prévu alors que la mise en service du Beechcraft King Air 350 ER (B 350 ER) n’était toujours pas effective. Cette situation les plongeait dans une situation d’inactivité durable et de détresse. Plus précisément, 3 aéronefs sur 7 étaient officiellement déclarés opérationnels. En réalité, deux de ces avions étaient en maintenance et le troisième était mis à la disposition de la brigade d’Hyères. En conséquence, de fin juillet au 31 décembre 2018, la brigade de Lann-Bihoué n’avait disposé que d’un avion opérationnel durant 2 jours en septembre afin de s’entrainer pour la mission FRONTEX effectuée par un équipage en Grèce.

Face à ce manque de moyens opérationnels notoires, j’ai sollicité le 1er février dernier le Premier Ministre, Edouard Philippe et le Ministre de l’action et des comptes publics, Gérald Darmanin, afin de mettre un terme à cette situation préoccupante.

Le Ministre Gérald Darmanin a répondu à ce courrier. Vous trouverez sa réponse en pièce jointe. On peut lire que la brigade de Lann-Bihoué pourra compléter sa période de transformation et revenir progressivement à sa capacité opérationnelle nominale avec cinq avions opérationnels déployés et un sixième, à ce stade maintenu en version civile, pour assurer prioritairement la formation des pilotes. En parallèle, la douane a publié un appel d’offres pour assurer un maintien en condition opérationnelle optimisé de cette flotte. 

Soyez assurés que je resterai attentif à la situation et à l’écoute des personnels dans la durée.

Documents joints

Nombre de documents : 1

ut nunc ipsum venenatis, consectetur amet, porta. nec quis,