Instituée en 2003 pour commémorer l’évasion, le 27 novembre 1942, des sous-marins le Casabianca, la Vénus, le Glorieux, le Marsouin et l’Iris, du port de Toulon sous les bombardements allemands, la journée nationale du sous-marin s’est déroulée cette année à la base de Keroman.

Près de 500 sous-mariniers, actifs et retraités, étaient présents pour rendre hommage à la famille des sous-mariniers et au « choix d’une vie » selon les mots du vice-amiral d’escadre Louis-Michel Guillaume qui a aussi rappelé que « quand on est sous-marinier, on l’est pour la vie ».

Je m’associe pleinement à ce bel hommage et salue les forces sous-marines, les associations d’anciens sous-mariniers, les équipes du musée du sous-marin Flore, Lorient agglomération, la Ville de Lorient et l’ensemble des personnes qui ont rendu cette journée possible.

Dans cet esprit, je continuerai à veiller très attentivement sur nos forces sous-marines et sur notre dissuasion dans le cadre de notre politique de Défense.

41407272487940814c619de95b9baeb2lllllllllllllllll