L’ICE (Initiative Citoyenne Européenne) sera présentée à la Commission européenne et examinée par le Parlement européen le 20 juillet prochain. Cette initiative a déjà reçu plus de 36 000 signatures.

La communauté internationale s’est fixé l’objectif de limiter à 2 °C la hausse des températures à l’échelle planétaire. Pour minimiser le coût de la transition bas carbone, le plus simple est en théorie de faire payer directement le prix du carbone aux pollueurs et donc d’instaurer un prix sur le CO2 pour réduire les émissions qui modifient le climat.

Cette ICE propose d’introduire un prix minimum pour les émissions de CO2, qui va de 50 euros par tonne de CO2 à partir de 2020 à 100 euros en 2025.

Dans le même temps, la proposition abolit le système existant de quotas gratuits pour les pollueurs de l’UE et introduit un mécanisme d’ajustement aux frontières sur les importations ne provenant pas de l’UE, de manière à compenser les prix plus bas des émissions de CO2 dans le pays exportateur.

Les recettes plus élevées découlant de la tarification du carbone seront affectées aux politiques européennes qui soutiennent les économies d’énergie et l’utilisation de sources renouvelables, ainsi qu’à la réduction de la fiscalité sur les bas revenus.

 

Documents joints

Nombre de documents : 1

felis diam sed risus. risus vel, libero id Donec