J’ai saisi le ministre de l’Education nationale sur l’enseignement des langues régionales, éléments du patrimoine national (art. 75-1 de la Constitution). Les professeurs et les parents d’élèves craignent une marginalisation de ces enseignements, voire leur disparition pure et simple dans de nombreux établissements. L’enseignement de ces langues, en permettant aux identités régionales de s’exprimer, préserve le patrimoine français et conserve la diversité de celui-ci.

 

commodo neque. Donec at eget mattis sit ipsum mi, suscipit