Le Premier ministre a lancé le 3 septembre 2019 le Grenelle des violences conjugales avec 11 ministres et secrétaires d’Etat, en présence de victimes et familles de victimes, des associations, des professionnels et des acteurs de terrain. Les conclusions des groupes thématiques rendues hier alimenteront la réflexion du gouvernement.

Ce Grenelle a été décliné en plus de 150 évènements locaux. Les 11 groupes de travail thématiques mobilisés ont rendu leurs conclusions hier. Ces travaux alimenteront la réflexion interministérielle qui aboutira, le 25 novembre, à l’annonce de nouvelles mesures, plus efficaces, plus protectrices, plus harmonisées aussi, afin que cesse enfin le fléau des violences conjugales.

Parmi les propositions phares de ces groupes thématiques, on retrouve :

  • Le fléchage dès 2019 d’un million d’euros à destination d’actions territoriales nouvelles du fonds « Catherine » contre les féminicides, en plus des fonds déjà engagés,
  • La création de 1000 nouvelles places d’hébergement et de logements temporaires pour les femmes victimes de violences,
  • La mise en place du bracelet électronique anti-rapprochement,
  • La suspension de l’autorité parentale pour les auteurs de féminicides,
  • Le fait que l’Etat se porte garant des femmes victimes de violences dans leur recherche de logement, via la Garantie VISALE,
  • Le lancement d’un audit de grande ampleur sur l’accueil des femmes victimes de violences, dans 400 commissariats et brigades de gendarmerie.

 

dolor odio nec dolor. vulputate, et, efficitur. felis