Par un courrier et une question écrite, j’ai saisi notre Ministre de l’Education nationale sur les conséquences préjudiciables que pourrait avoir la réduction des enseignements généraux au sein des lycées professionnels.

Depuis plusieurs semaines, j’ai reçu à ma permanence parlementaire des parents d’élèves, des enseignants, des professionnels de la formation mais aussi des chefs d’entreprise venus me faire part de leurs inquiétudes quant à la diminution du nombre d’heures des enseignements généraux.

Bien sûr, l’école doit préparer nos jeunes au monde du travail. Mais elle doit aussi former des citoyennes et des citoyens, qui ont besoin de culture et d’esprit critique pour, demain, faire société.

Je partage les préoccupations qui s’expriment et j’ai tenu à alerter le Ministre de l’Education nationale à ce sujet.

leo. vel, eget risus. odio felis id Donec accumsan dolor. ut Phasellus