———————————–

Pour toute question relative au Covid-19
– Le gouvernement a mis en place un numéro vert répondant à vos questions en permanence, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000.
– La préfecture du Morbihan est également joignable : pref-covid19@morbihan.gouv.fr ; 0297548400

———————————–

Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, a réuni lundi 23 mars, par audioconférence, une commission permanente qui a approuvé une série de mesures visant à réduire l’impact causé par la pandémie de Covid-19 sur des secteurs-clés de l’activité bretonne. La région a également lancé une plateforme pour recenser les offres de services des entreprises à destination des acteurs de santé. Enfin, la Région et les départements ont acheté deux millions de masques pour protéger la Bretagne.

 

1 – Soutien aux activités touchées par l’épidémie de Covid-19 : la région vote plus de 100M€ d’aides exceptionnelles.

 

Soutien au monde associatif, culturel, sportif et touristique

L’impact de la crise sanitaire actuelle affecte de nombreuses structures associatives, culturelles et sportives. Pour protéger et pérenniser leur activité, la Région s’engage :

  • Création d’un Fonds exceptionnel pour la vie associative de 5 M€ pour soutenir les structures.
  • Maintien du soutien financier de la Région envers les associations impactées financièrement par des annulations de manifestations ou de projets (25 M€ estimés).
  • Prorogation des conventions qui financent une action reportée du fait de l’épidémie.

 

Soutien à l’activité des entreprises

L’objectif est de faciliter l’accès des entreprises au crédit tout en préservant leur trésorerie.

  • La Région soutient à hauteur de 10,5 M€ les TPE, micro-entreprises, artisans et commerçants au travers du Fonds national de solidarité d’un milliard d’euros mis en place par le gouvernement.
  • Création d’un « prêt rebond » à taux zéro, compris entre 10 000 et 200 000 € (enveloppe de 5 M€), en direction des PME bretonnes de plus d’un an qui font face à des difficultés conjoncturelles.
  • Mobilisation du Fonds régional de garantie (Région et Bpifrance) pour permettre un accès élargi au crédit des entreprises en besoin de trésorerie pour un montant évalué à 100 M€.
  • Versement anticipé des avances remboursables déjà votées, et jusqu’à 90% de leur montant, à leurs bénéficiaires (associations de l’économie sociale et solidaire, organismes d’enseignement supérieur et de la recherche et agriculteurs inclus), équivalant à environ 50 M€ injectés dans l’économie.
  • Suspension des remboursements d’avances remboursables accordées aux entreprises et associations du 15 mars à la fin septembre. Cette mesure équivaut à une facilitation de trésorerie évaluée à 6,8 M€.
  • Soutien au secteur de la pêche via une aide de 150 000 € versée à l’Association des Acheteurs des Produits de la Pêche (ABAPP) pour permettre de cautionner ou garantir 10 M€ à ses adhérents.

Pour éviter de fragiliser la trésorerie des entreprises, les remboursements dus à la Région sont différés.

  • Remboursement des entreprises ayant versé des acomptes à BCI (Bretagne Commerce International) au titre de leur participation à des salons organisés à l’étranger et annulés depuis.
  • Mise en place d’un moratoire de 3 à 6 mois sur le remboursement des prêts d’honneur accordés par des structures dotées par la Région.
  • Moratoire de 6 mois sur les loyers d’entreprises accompagnées par Breizh Immo (environ 750 000 €).
    Instauration d’un moratoire de 6 mois sur les remboursements de subventions versées à l’économie sociale et solidaire.
  • Moratoire de 6 mois sur l’encaissement des intérêts issus d’obligations convertibles par les sociétés de capital-risque détenues par la Région ou dans lesquelles elle a des participations.

 

Engagement sur les transports

La Région s’engage à maintenir une continuité de service pendant la période de pandémie et s’assure de la poursuite de l’activité dès lors que la situation reviendra à la normale. L’objectif est de garantir un trafic TER, interurbain et scolaire en adéquation avec le niveau de trafic requis.

  • Gratuité des transports sur le réseau Breizh Go pour les personnels soignants.
  • Maintien du paiement des sociétés de transport qui assurent la continuité du service public Breizh Go (transports scolaires et interurbains), malgré l’arrêt de nombreuses circulations.
  • Soutien à l’aéroport de Quimper-Bretagne, via une enveloppe de 500 000 €, pour compenser le déficit d’exploitation, suite à l’arrêt des vols quotidiens vers Paris-Orly, puis la reprise d’activité.

 

Formation professionnelle

Conscients des répercussions causées par l’arrêt brutal des enseignements professionnels, les élus de la Région souhaitent rassurer les différents bénéficiaires. C’est pourquoi le versement des aides se poursuit avec le maintien du paiement des organismes de formation. Mais aussi : le maintien du versement de l’aide financière aux stagiaires en formation continue et prise en charge de leur couverture sociale ; le maintien du versement des bourses aux étudiant.e.s en formation sanitaire ou sociale. Poursuite aussi de l’instruction des demandes d’aides à la formation individuelle à distance.

 

Marchés publics

Compte tenu des circonstances, qui ne permettent plus l’exécution normale des contrats publics, la Région ne veut pas pénaliser davantage les opérateurs qui font face à un aléa non maîtrisable. Aussi, aucune pénalité appliquée aux titulaires de marchés publics pour les retards liés à cette crise. Indemnisation possible des entreprises dont l’arrêt d’activité cause un déficit d’exploitation.

 

2- Lancement d’une plateforme pour recenser les offres de services des entreprises à destination des acteurs de santé.

 

Partout en Bretagne et dans de multiples secteurs d’activité, émergent des propositions de production ou de mise à disposition de biens et produits pouvant aider notre région et notre pays à affronter la crise sanitaire que nous traversons. Afin de répondre aux nombreuses sollicitations et de recenser les initiatives des entreprises, le Président de la Région Bretagne, Loïg Chesnais‐Girard, a proposé à Michelle Kirry, préfète de région, et à Stéphane Mulliez, directeur général de l’ARS Bretagne, la création d’une cellule de coordination facilitant la mise en relation des offres et des besoins, via un site web : www.entreprisesunies‐covid19.bzh

« Bénéficiant déjà de l’appui d’une trentaine de personnes, cette task force recensera les offres de services et les besoins, connectera les acteurs économiques entre eux et agira de manière parfaitement coordonnée avec l’ARS Bretagne et la préfecture de région », déclare Loïg Chesnais Girard, Président de la Région Bretagne.

Cette cellule de coordination associe les agents du service innovation du Conseil Régional, les équipes de BDI, son agence de développement économique, et celles de Biotech Santé Bretagne. D’autres acteurs de l’écosystème de l’innovation seront sollicités pour la rejoindre (CRITT, Technopoles, Pôles de compétitivité) et l’initiative sera relayée par l’ensemble des structures de soutien au développement économique du territoire.

Un appel solidaire lancé à l’ensemble des industriels bretons.

Afin de maintenir la disponibilité des matériaux, équipements, composants, services et produits finis qui sont essentiels au bon fonctionnement des services de santé, mais aussi de l’industrie agroalimentaire ou d’autres secteurs vitaux, un appel solidaire est lancé à l’ensemble des industriels bretons.

Ce sont en premier lieu les équipements de protection individuelle (EPI) pour les professionnels de santé qui sont visés par cette démarche (gants, blouses, masques, gels hydroalcooliques…). Pour y répondre, une page web www.entreprisesunies-covid19.bzh vient d’être mise en ligne. Elle recueille les offres des entreprises disposant de stocks d’équipements individuels, mais aussi des compétences et des outils pour en produire. Cette première plateforme numérique d’échanges permettra la mise en relation entre ces entreprises et les entités publiques ou privées, à la recherche de solutions sans lesquelles elles ne peuvent pas fonctionner. Pour les services de l’État : « cette initiative permet de mobiliser les acteurs économiques bretons de manière coordonnée, de façon à répondre en proximité et en réactivité aux besoins des professionnels, à commencer par les personnels de santé. »

 

3- Achat par la Région et les départements de deux millions de masques de protection pour la Bretagne.

 

Par solidarité et par souci de contribuer à l’effort collectif, la Région Bretagne, les départements des Côtes d’Armor, du Finistère, d’Ille-et-Vilaine et du Morbihan, en coordination avec l’Agence Régionale de Santé (ARS Bretagne), ont commandé 2 millions de masques qui iront équiper le personnel du service public le plus au contact.

Le lot, attendu pour début avril, se compose d’un million de masques chirurgicaux et d’un million de masques FFP2, pour un montant total de 2,4 millions d’euros.

La commande a été passée collectivement et en concertation avec l’Agence Régionale de Santé pour s’assurer d’un circuit de distribution fluide et qui réponde aux besoins collectifs.

lectus facilisis dolor leo pulvinar elit. leo. Praesent