A compter du 1er juillet 2021, la durée du congé de paternité est doublée : 28 jours contre 14 auparavant et 35 jours contre 21 en cas de naissances multiples.
Souvent regrettée par les jeunes parents, la durée très courte du congé de paternité en France avait été à nouveau évoquée dans le rapport sur les 1000 premiers jours de l’enfant remis en septembre dernier au secrétaire d’Etat chargé de l’enfance et des familles, Adrien Taquet.
Les spécialistes de la petite enfance y rappelaient qu’il fallait « du temps, de la disponibilité et de la proximité physique et émotionnelle de la part des parents pour qu’ils construisent avec leur bébé une relation harmonieuse ».
Ces premiers jours sont donc infiniment précieux pour tant pour l’enfant que pour le père mais ils comptent aussi dans la future organisation de la famille. La répartition des tâches au sein du foyer souffre en effet toujours d’importantes disparités et cette avancée, même modeste, contribuera sûrement aux indispensables progrès en la matière.