Actu

Retraites : nous tenons nos engagements !

 

lundi 9 juin 2014, par Gwendal Rouillard.

Ces dernières semaines, nous avons pu constater des avancées notables en matière de retraites. Que ce soit en faveur des femmes par la prise en compte de tous les trimestres de congés maternité ou en agissant pour le pouvoir d’achat des retraités agricoles, le Gouvernement tient ses engagements.

• Prise en compte de tous les trimestres de congé maternité : une avancée majeure pour les femmes

Jusqu’à présent, les femmes ne pouvaient valider qu’un seul trimestre de congé maternité par enfant, même quand la durée légale de leur congé avait excédé un trimestre. Cette situation était d’autant plus injuste que les grossesses multiples, ou les grossesses des femmes déjà mères de deux enfants, donnaient lieu à des congés maternité de 6 mois et plus. Désormais, les femmes valideront deux trimestres, voire trois en cas de triplés, et leur carrière ne connaîtra pas de « trou » du point de vue de la retraite.

En effet, la réforme des retraites votée par le Parlement en décembre et validée depuis par le Conseil constitutionnel est entrée en vigueur le 20 janvier dernier. Dans sa prolongation, le Gouvernement vient d’autoriser, via un décret paru début juin, la prise en compte de tous les trimestres de maternité. De plus, les congés pour adoption donnant droit à des indemnités journalières seront également validés à raison d’un trimestre pour 90 jours de congé.

Une véritable avancée pour les femmes et leur famille !

• Des mesures clés en faveur du pouvoir d’achat des retraités agricoles

Suite au vote de la réforme des retraites, le Gouvernement a publié 3 décrets qui concrétisent des avancées majeures, rétroactives au 1er février 2014 :

- Les conjoints et les aides familiaux, des femmes dans leur très grande majorité, bénéficient de points gratuits de retraite complémentaire. Les mêmes droits sont attribués aux exploitants qui n’y avaient pas eu accès en 2003. La mesure, qui peut représenter jusqu’à 30 euros en plus par personne et par mois, concerne plus de 500 000 personnes.

- L’accès des exploitants agricoles à la pension minimale de retraite (PMR) est élargi. La pension était jusqu’à présent réservée aux assurés ayant appartenu au régime des exploitants agricoles pendant au moins 17 ans et demi. Cette condition est supprimée : les agriculteurs à carrière partielle, comme leurs conjoints, bénéficient désormais de ce minimum de pension.

Au quotidien, la majorité présidentielle et le Gouvernement s’engagent à améliorer le pouvoir d’achat des ménages, notamment des plus modestes, dans un esprit de justice sociale et d’équité.

{{}}


A l’Assemblée Nationale

Mes combats

Thèmes

S'abonner

Rechercher

 

À lire également

Mentions légales | | Contenu sous licence Creative Commons CC-BY-SA