Actu

Réforme du code du travail : Mieux protéger les salariés, mieux sécuriser les entreprises.

 

vendredi 6 novembre 2015, par Gwendal Rouillard.

Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social a présenté au Premier ministre, le 4 novembre, les orientations pour la réforme du code du travail.

Décrié parfois, jugé inaccessible ou illisible souvent, le Code du Travail a pourtant une double fonction essentielle : protéger les salariés et sécuriser les entreprises.
Les mutations constatées ces dernières années dans le monde du travail (numérique, nouvelles pratiques professionnelles, apparition de nouveaux métiers, trajectoires professionnelles moins linéaires…) nécessitent de le faire évoluer pour qu’il remplisse mieux cette double mission.
C’est pourquoi le gouvernement a décidé d’engager la réforme du Code du Travail qui sera présentée à l’Assemblée nationale au 1er trimestre 2016.
Il le fait avec deux convictions :
- Sa nécessaire adaptation aux réalités d’aujourd’hui n’exclut en aucun cas nos valeurs et donc nos fondamentaux : la durée légale du travail, le contrat de travail et le salaire minimum resteront du domaine de la loi.
- La meilleure méthode pour réformer est le dialogue social. Depuis 2012, elle a porté ses fruits notamment pour les réformes des retraites, de la formation professionnelle, des complémentaires santé, de la représentation des salariés…

Bien entendu, nous sommes conscients de l’ampleur de la tâche, des attentes et des préoccupations qu’elle peut susciter et du temps nécessaire à cette réforme qui sera conduite progressivement.
Pour bâtir ce nouveau modèle social, nous savons pouvoir compter sur l’implication des partenaires sociaux, soucieux des intérêts des salariés, convaincus que nous pouvons créer ensemble les outils du développement économique de notre pays et conscients que cette liberté de négociation est une richesse !

A l’Assemblée Nationale

Thèmes

S'abonner

Rechercher

 

À lire également

Mentions légales | | Contenu sous licence Creative Commons CC-BY-SA