Actu

Prime d’activité : du pouvoir d’achat en plus.

 

mardi 23 février 2016, par Gwendal Rouillard.

Conformément aux engagements pris par le Président de la République, la prime pour l’activité a été versée pour la première fois ce 5 février. Cette prime remplace des dispositifs jusque-là peu efficaces et nous pouvons d’ores et déjà en considérer le succès.

En effet, en 1 mois, le nombre de foyers bénéficiaires représente le double des RSA activités versés en décembre 2015 et elle bénéficie à de nombreux jeunes : ils sont déjà prêts de 225 000, de moins de 25 ans, à en bénéficier.

La prime d’activité, qu’est- ce que c’est :

- Un dispositif efficace pour soutenir ceux qui sont en activité ou en reprennent une : elle apporte plus à ceux qui travaillent que le RSA activité, et elle l’apporte tout de suite à la différence de la PPE ;
- Un dispositif mieux ciblé et plus juste. Par sa structure, la PPE pouvait être versée à des ménages de concubins se trouvant dans des niveaux de revenu élevés ;
- Un dispositif plus simple. Les « droits figés » - c’est-à-dire l’absence de recalcul de la prestation pour chaque période de trois mois – et la mise en place de procédures « 100% dématérialisées », sans aucune pièce justificative, sont une réelle avancée par rapport au dispositif actuel.
- Un dispositif qui marche : en un mois, le nombre de foyers bénéficiaires (1,5 M) représente le double des RSA activité versés en décembre 2015 (750 000).
- Elle bénéficie aux jeunes de moins de 25 ans, à la différence du RSA activité. En janvier, ils étaient déjà près de 250 000 à en bénéficier.

Ainsi, la prime d’activité est destinée aux travailleurs qui gagnent moins de 1500 euros par mois (pour un célibataire). Son montant est variable et calculé en fonction de la composition et des ressources du foyer. Les bénéficiaires doivent déclarer tous les trois mois les ressources perçues au cours du trimestre qui a précédé. Pour un célibataire au Smic, c’est un complément de 100 euros par mois, pour un couple au Smic avec deux enfants, la prime d’activité s’élève à 243 euros mensuels. Plus de 5,5 millions d’actifs sont potentiellement concernés par cette mesure dont les 18-25 ans – seuls 5 000 bénéficiaient du RSA jeunes. Etudiants et apprentis peuvent y avoir droit s’ils justifient, dans le trimestre concerné, de revenus d’activité suffisants (salaire mensuel au moins égal à 893,25 euros).

Ce dispositif est également rétroactif ! Ceux qui n’ont pas encore effectué les démarches - auprès des Caf ou MSA - pourront percevoir leur prime avec effet rétroactif au 1er janvier, s’ils la demandent avant le 31 mars.

La prime d’activité est instaurée pour redonner du pouvoir d’achat en plus aux travailleurs modestes. Cela peut faire la différence au quotidien et notamment, pour les jeunes. Un coup de pouce supplémentaire afin d’accompagner leur insertion professionnelle, parfois longue et complexe

Lien : http://www.gouvernement.fr/argumentaire/prime-d-activite

Thèmes

S'abonner

Rechercher

 

À lire également

Mentions légales | | Contenu sous licence Creative Commons CC-BY-SA