Actu

Pourquoi j’ai voté la nouvelle carte des régions

 

mercredi 23 juillet 2014, par Gwendal Rouillard.

Le projet de loi « Délimitation régionale » a suscité beaucoup de débats. Ces débats, nous les avons depuis longtemps en Bretagne et je me suis toujours prononcé en faveur de la réunification de la Bretagne. Aujourd’hui, si j’ai voté le projet de loi « Délimitation régionale », c’est en cohérence avec cette position.

Le Projet de loi – proposé au vote aujourd’hui à l’Assemblée nationale - conforte le fait régional et le fait intercommunal que j’ai toujours appelé de mes vœux et nommé « La République des Territoires ». Il faut également comprendre que l’enjeu actuel du texte tendait plus au regroupement des régions qu’au périmètre précis de celles-ci. Or, le rapport de force dans l’hémicycle nous a été largement défavorable, la majorité des représentants de la Nation considérant que la Bretagne devait fusionner avec les Pays de la Loire.

Mais je tiens à rassurer, je n’ai aucunement oublié notre volonté de réunification de la Bretagne et c’est pourquoi, j’avais cosigné deux amendements avec Jean-Pierre Le Roch, député de Pontivy, tendant à assouplir le droit d’option permettant à la Loire-Atlantique de rejoindre notre région. Malheureusement, la conclusion nous a été défavorable et je le regrette profondément.

Pour autant, grâce à la mobilisation de beaucoup de responsables politiques bretons, nous avons obtenu un statu quo pour la Bretagne qui doit être considéré comme une véritable victoire et un cadre permettant des évolutions futures.

Maintenant, nous devons nous concentrer sur l’avenir, veiller à un aboutissement satisfaisant de ce projet de loi lors de sa lecture définitive, probablement à l’automne. Je souhaite que nous nous mobilisions pour donner de nouvelles forces à nos régions et à nos intercommunalités avec plus de compétences, plus de moyens !

A l’Assemblée Nationale

Thèmes

S'abonner

Rechercher

 

À lire également

Mentions légales | | Contenu sous licence Creative Commons CC-BY-SA