Actu

Plan autisme : accélérons sa mise en œuvre !

 

jeudi 9 avril 2015, par Gwendal Rouillard.

Quelques jours après la journée mondiale de l’autisme du 2 avril, le groupe d’études de l’Assemblée nationale, que j’ai le plaisir de coprésider, a organisé ce mercredi 8 ses deuxièmes rencontres parlementaires.

Elle se sont déroulées en présence d’associations de parents, de familles de personnes avec autisme, de professionnels, de parlementaires et de Ségolène Neuville, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion. L’occasion de faire un bilan d’étape du 3ème plan Autisme 2014- 2019 et de mener des réflexions sur les prochaines étapes à conduire.

Le Plan Autisme est un atout pour notre pays qui doit assurer la prise en charge des personnes avec Autisme. Fondé sur les recommandations de la Haute Autorité de Santé et de l’ANESM, il consacre 205,5 millions d’euros à l’évolution des pratiques et la mise en œuvre de dizaines de mesures concrètes, telles que les unités d’enseignement dans les écoles (30 sont actuellement ouvertes, 100 d’ici 2017) visant à améliorer les conditions de vie des personnes avec autisme. Une étape importante qui doit désormais être amplifiée lors des prochaines rentrées.

Lors de ces rencontres, nous avons également mesuré l’engagement de notre secrétaire d’Etat pour la scolarisation des enfants avec autisme, la formation des professionnels et pour le strict respect des recommandations de la HAS. Le Gouvernement est fortement engagé et comme elle l’a rappelé, « les moyens financiers sont là, les référentiels existent, les instructions sont données et le cap est clair. Il y a dans notre action la volonté de faciliter le changement, d’encourager les initiatives. Il y a aussi un message de fermeté et d’exigence dans la bonne utilisation de l’argent public consacré par la solidarité nationale à l’autisme. »

C’est dans cette même optique que Ségolène Neuville annoncera le jeudi 16 avril prochain les mesures de la 2ème phase du plan autisme.

Pour autant, nous le savons, de nombreuses inégalités et discriminations subsistent et c’est pourquoi, nous devons ensemble, rester mobilisés. Le groupe d’études sur l’autisme continuera ses travaux pour plus de droits et pour une prise en charge adaptée pour chaque enfant et adulte avec des troubles autistiques dans notre pays. Vous pouvez compter sur nous.

 

 

 

 

 

 

 

Mes combats

S'abonner

Rechercher

 

À lire également

Mentions légales | | Contenu sous licence Creative Commons CC-BY-SA