Actu

Mesures du Plan d’Urgence contre le chômage : la première priorité.

 

mercredi 20 janvier 2016, par Gwendal Rouillard.

« Face à un chômage trop élevé, nous devons être capables de réformer, de porter un modèle économique et social exigeant, de croire au progrès. » François Hollande, 18 janvier 2016

Hier, à l’occasion des vœux aux acteurs de l’entreprise et de l’emploi, le Président de la République a détaillé les différentes mesures que le Gouvernement va mettre en place dès les prochaines semaines, pour lutter plus efficacement contre le chômage. De nombreux efforts ont été déployés pour tenter d’enrayer la montée du chômage. Malheureusement, malgré certains résultats - regain de compétitivité, reprise modeste de l’emploi privé, reflux des déficits - , du fait d’une croissance trop faible, cela ne suffit pas. C’est pourquoi François Hollande a proclamé l’état d’urgence économique et social et demande au Gouvernement de mettre en place une véritable « société du travail », équilibre entre libéralisme et immobilisme.

Voici les mesures annoncées :

- Faciliter les embauches :
il s’agit de réduire l’incertitude juridique lors des ruptures de contrat en introduisant un montant plafond, exprimé en mois de salaire, dépendant de la seule ancienneté du salarié, pour les indemnités décidées par les prudhommes.
- Soutenir l’embauche : le dispositif « Embauche PME », c’est une aide forfaitaire de 2000 euros par an pendant 2 ans ouverte aux CDI et CDD égaux ou supérieurs à 6 mois, versée pour tout salarié embauché à temps plein et rémunéré entre 1 et 1,3 smic par une PME avant le 31 décembre 2016. Ce dispositif prépare le basculement du CICE en baisse pérenne de cotisations sociales.
- Développer de nouvelles chances pour les salariés :
o Former 2 fois plus de demandeurs d’emploi en 2016 : En 2016, le nombre de formations ouvertes aux demandeurs d’emploi en fin de mois sera doublé et porté à un million. Cette mesure permettra de former au total, à l’instar de la situation en Allemagne, 20% de chômeurs.
o Elargir l’offre de formation de l’apprentissage : Généralisation de la préparation de formations reconnues par un titre professionnel délivré par l’Etat, renforcement de l’alternance au sein de l’éducation nationale.
o Mieux adapter l’apprentissage aux réalités : Publication des débouchés par filière et les résultats des élèves ou apprentis aux examens, assouplissement à titre expérimental des conditions d’ouverture des CFA et permission aux entreprises d’ouvrir des CFA, Soutien de l’effort de formation de certaines entreprises.
-  Lever les freins de entrepreneuriat :
o Qualifications professionnelles artisanales : recentrer la réglementation sur la protection de la santé et sur la sécurité du consommateur, la rendre lisible et intelligible et ouvrir des modalités de justification de la qualification pour permettre au maximum de personnes d’y accéder.

Parce que tout doit être fait pour enrayer ce fléau qu’est le chômage.

 

 

 

 

 

 

 

Thèmes

S'abonner

Rechercher

 

À lire également

    Crédits

  • Site réalisé par Tailleur de Web et propulsé par SPIP.
  • L'habillage graphique est une adaptation du thème "Fusion" de Digitalnature.