Actu

La médecine du travail doit rester indépendante

 

vendredi 2 décembre 2011, par Gwendal Rouillard.

Alors que les situations de souffrance au travail se multiplient, il semble que la question de la santé au travail soit un sujet secondaire pour ce Gouvernement. Pire, face à cet enjeu majeur, ce dernier remet désormais en cause le principal atout dont il dispose : la médecine du travail.

Après l’échec des 9 mois de négociation en 2009 et 2010 sur « la modernisation de la médecine du travail », le Gouvernement a décidé de passer en force sur ce dossier à l’occasion de la réforme des retraites mais s’est heurté à la vigilance du Conseil Constitutionnel qui a censuré les principales dispositions prévues dans la loi.

La majorité a toutefois décidé de persister dans son erreur en votant cette semaine une nouvelle proposition de loi qui remet en cause, une fois de plus, la médecine du travail puisque celle-ci sera désormais soumise à l’autorité de l’employeur. En outre, l’employeur désignera lui-même les salariés chargés de s’occuper des activités de protection et de prévention des risques professionnels.

Le Gouvernement a clairement engagé un processus conduisant à affaiblir le rôle de la médecine du travail, et à externaliser une partie de ses missions actuelles.

Je défends avec l’ensemble des députés socialistes l’idée d’une médecine du travail suffisamment forte et indépendante pour mener à bien sa mission quotidienne au service de tous les travailleurs de France.

Nous avons d’ailleurs avancé récemment un certain nombre de propositions en ce sens, notamment la création de structures régionales paritaires de santé au travail présidées alternativement par un employeur et un salarié.

La santé des travailleurs ne doit plus être un sujet secondaire, sans cesse remis au lendemain, mais bien un axe majeur des politiques de santé publique. Réhabiliter la valeur travail, ça n’est pas travailler plus pour gagner plus mais être mieux au travail et tous au travail.

Thèmes

S'abonner

Rechercher

 

À lire également

Mentions légales | | Contenu sous licence Creative Commons CC-BY-SA