Actu

L’Education : la priorité de notre Gouvernement

 

lundi 9 décembre 2013, par Gwendal Rouillard.

La semaine dernière, à travers l’étude PISA 2012, l’OCDE – Organisation de Coopération et de Développement Economique - a donné raison aux grandes réformes entreprises par notre Gouvernement en matière d’éducation.

Comme cela avait été effectué en 2003, l’étude PISA 2012 a consisté en l’évaluation du niveau scolaire des élèves âgés de 15 ans dans les 34 pays de l’OCDE. Ainsi 5000 élèves français, nés en 1996 et entrés au CP en septembre 2002, ont été évalués en mai 2012.

En l’espace de 10 ans, on peut constater que les inégalités entre les enfants se sont largement creusées, dans toutes les matières et que les résultats des élèves sont en nette baisse, notamment en mathématiques, principale matière évaluée. Le résultat de l’étude est alarmant : "En France, le système d’éducation est plus inégalitaire qu’il ne l’était neuf ans auparavant. En d’autres termes, lorsqu’on appartient à un milieu défavorisé, on a aujourd’hui moins de chance de réussir en France qu’en 2003".

En réponse, l’étude souligne que les systèmes les plus égalitaires, qui luttent le mieux contre les déterminismes sociaux et contre les écarts de niveau scolaires, sont souvent aussi les plus performants, comme par exemple le Canada ou la Finlande. L’OCDE affirme alors qu’il est impératif, notamment pour la France, de revoir la planification du temps scolaire et éducatif afin que chaque enfant puisse réussir et acquérir les bases nécessaires à la construction de son avenir.

Cette étude valide ainsi la nécessité et la justesse des réformes engagées par notre Gouvernement depuis son entrée en fonction en mai 2012 :

- La priorité à l’école primaire : c’est là que se scellent trop souvent les échecs scolaires car les fondamentaux ne sont pas assimilés. En réponse à cela, plusieurs milliers de postes ont été créés dans l’enseignement primaire. Des dispositifs innovants ont été mis en place, comme celui de « plus de maîtres que de classes » et un renforcement de la scolarisation des moins de 3 ans, favorisant l’acquisition du langage et des apprentissages des plus petits, notamment dans les quartiers défavorisés.

- La refondation des rythmes scolaires : clé de la réussite de tous les enfants. L’objectif de la réforme est d’alléger les temps scolaires des enfants qui sont soumis à des journées surchargées, concentrées sur l’année la plus courte. Elle permet également de donner toutes leurs chances aux enfants issus de milieux défavorisés : une matinée de plus en classe, pour l’apprentissage des fondamentaux et un accès gratuit à des activités enrichissantes auxquelles seuls 20% des enfants avaient accès jusque-là. Cette réforme nécessite l’implication de tous afin de réussir dans la durée...

- Amélioration de la qualité de la formation des enseignants : Le gouvernement est en phase de reconstruction des formations professionnalisantes qui avaient totalement été abandonnées sous le précédent Gouvernement. Cette reconstruction permettra aux enseignants de rentrer progressivement dans leur métier, d’acquérir les bases nécessaires ainsi qu’une plus grande confiance en eux. De plus, afin d’accroître les résultats, le Gouvernement a également mis l’accent sur une formation continue, notamment à travers le numérique.

A tout cela s’ajoute, les créations de poste constantes permettant à chaque enfant de recevoir un enseignement de qualité. D’ici à 2017, ce seront au total, 60 000 postes qui seront créés.

Pour autant, ces réformes ne suffisent pas en elles-mêmes et c’est pourquoi, dès 2014, de nouveaux chantiers seront ouverts, tels que la rénovation nécessaires des programmes scolaires, une réflexion sur les métiers de l’enseignement ainsi qu’un renforcement de l’éducation prioritaire.

Lors de la campagne de l’élection présidentielle, François Hollande l’avait annoncé : « L’éducation sera ma priorité ». La Promesse sera tenue.

Mes combats

Thèmes

S'abonner

Rechercher

 

À lire également

Mentions légales | | Contenu sous licence Creative Commons CC-BY-SA