Actu

Garantie Jeunes : Le Morbihan obtient son ticket vers l’autonomie des jeunes

 

mardi 9 décembre 2014, par Gwendal Rouillard.

Lors de la venue en France de Marianne THYSSEN, Commissaire européenne pour l’Emploi, le Gouvernement a annoncé l’extension de la « Garantie Jeunes » à 51 nouveaux territoires d’expérimentations au cours de l’année 2015, s’ajoutant ainsi aux 10 territoires pilotes en place depuis 2013 et aux 10 autres territoires qui seront lancés dès janvier 2015.

La Garantie Jeunes, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un dispositif expérimental lancé en 2013 dont l’objectif est d’amener vers l’autonomie les jeunes en situation de grande précarité - c’est-à-dire des jeunes qui ne sont ni en emploi, ni en formation, ni en études - grâce à l’action des missions locales.

Ainsi, il correspond à la recommandation du Conseil de l’Union européenne faite en avril 2013 qui vise à créer une garantie pour la jeunesse en proposant « un emploi de qualité, une formation continue, un apprentissage ou un stage aux jeunes de moins de 25 ans, dans un délai de 4 mois suivant la perte de leur emploi ou de la sortie de l’enseignement », prioritairement aux jeunes sans diplôme, vivant dans des territoires où le taux de chômage des moins de 25 ans peut être supérieur à 25%.

Plus en détail et dans la pratique, suite à une sélection dans le cadre d’une commission locale, composée de principaux acteurs du territoires , le programme de ces jeunes bénéficiaires se déclinera ensuite en 4 étapes :

- Un accompagnement collectif intensif durant les premiers mois assuré par la mission locale
- Des expériences répétées de mise en situation professionnelle
- Un accompagnement individuel tout au long de l’année assuré par la mission locale
- Une aide financière mensuelle ( = RSA) permettant au jeune de gagner en autonomie

Je suis heureux que cette « Garantie jeunes » déjà expérimentée dans le Finistère, soit étendue au reste de la Bretagne avec l’Ille-et-Vilaine dès le 1er janvier, puis les Côtes d’Armor et le département du Morbihan dans son intégralité, au cours de l’année 2015.

Ce sera une chance supplémentaire pour les ressources humaines des petites et moyennes entreprises de répondre à un besoin de recrutement basé sur les compétences et non plus sur les diplômes et une chance supplémentaire pour nos jeunes d’intégrer la vie professionnelle.

A l’Assemblée Nationale

Thèmes

S'abonner

Rechercher

 

À lire également

Mentions légales | | Contenu sous licence Creative Commons CC-BY-SA