Actu

Écologie : des actes majeurs en 5 ans

 

lundi 10 avril 2017, par Gwendal Rouillard.

L’écologie a été au coeur des politiques publiques menées par le Gouvernement ces 5 dernières années. De la loi sur la transition énergétique à l’accord de Paris sur le Climat, nous avons mis en oeuvre des politiques ambitieuses.

Les mesures les plus visibles sont évidemment, l’accord de Paris sur le Climat - accord universel, contraignant, entré en vigueur en moins d’un an - ou encore la loi sur la transition énergétique et la stratégie nationale bas carbone : 40% de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, 75% de réduction des émissions d’ici 2050, 32% d’énergies renouvelables en 2030.

Mais nous avons fait beaucoup plus en faveur de l’environnement :

- renforcement du crédit d’impôt transition énergétique : pour accélérer les travaux de rénovation énergétique, cumul avec l’éco-prêt à taux zéro sans condition de ressources. La France y consacre depuis 2012 ; 65 milliards par an.
- Prime de 10 000 € pour le remplacement d’une vieille voiture diesel par un nouveau véhicule électrique, 1 000 € pour les véhicules électriques deux et trois-roues, 200 € pour les vélos électriques...
- 29 000 points de recharge pour les véhicules électriques financés par les aides de l’État ; usage du vélo encouragé pour les trajets domicile-travail (réduction d’impôt pour les entreprises et indemnité kilométrique pour les salariés).
- 6 millions de certificats « Crit’air » déjà distribués : pour identifier les véhicules selon leur degré de pollution et mettre en place de mesures efficaces de restriction de la circulation pour réduire la pollution de l’air.
- Création de la contribution « climat énergie » sur les émissions carbone des énergies fossiles.
- Rapprochement de la fiscalité essence/diesel.
- Interdiction des sacs plastiques à usage unique.
- Création du délit d’obsolescence programmée.
- Expérimentation du chèque énergie pour les ménages précaires : 173 000 bénéficiaires en 2016 ; 700 M€ supplémentaires pour les ménages en situation de précarité sur 2016-2017 avec la création des Certificats d’économie d’énergie.
- Réforme des tarifs de l’électricité et du gaz au bénéfice des consommateurs, avec jusqu’à 170 €/an d’économies pour un ménage chauffé au gaz.
- Augmentation de la production d’énergie renouvelable, de 23 % en 2015, avec 1 000 MW de nouvelles capacités éoliennes et 900 MW de nouvelles capacités solaires.
- Plafonnement de la capacité de production d’électricité d’origine nucléaire. L’ouverture de Flamanville est conditionnée par la fermeture de Fessenheim, actée par le conseil d’administration d’EDF.
- Lancement de la première obligation verte souveraine pour financer des politiques en faveur de la protection de l’environnement et de la lutte contre le réchauffement.
- Lutte active contre les perturbateurs endocriniens  : interdiction du Bisphénol A dans les tickets de caisse...
- Création de l’Agence française pour la biodiversité au 1er janvier 2017.
- Grâce à la France, l’Europe a reconnu le droit à ses Etats membres d’interdire la culture et l’importation d’OGM.
- Multiplication par 7 des aires marines protégées françaises, qui passent de 3 % à 22 % du domaine maritime national ; publication de la stratégie nationale pour la mer et le littoral ; plan d’action mer et océan...
- Création de 500 Territoires à énergie positive  : soutien financier pour des actions concrètes en matière d’efficacité énergétique, mobilité durable, énergies renouvelables, économie circulaires...
- Droit de l’environnement plus simple et plus proche des citoyens  : création de l’autorisation environnementale unique pour accélérer et simplifier l’instruction des projets, création du droit d’initiative des citoyens concernés par un projet ayant un impact sur l’environnement, création du référendum local pour un projet d’intérêt national ayant un impact sur l’environnement.
- Amplification de la rénovation énergétique dans le bâtiment pour atteindre 500 000 logements rénovés annuellement : soutien aux bâtiments à énergie positive, effort de formation sans précédent, 70 000 entreprises reconnues garant de l’environnement (RGE)...
- Lutte contre la précarité énergétique et pour « habiter mieux »  : doublement des objectifs d’aide à la rénovation énergétique pour atteindre 100 000 logements rénovés pour les ménages modestes et les copropriétés fragiles.
- Développement de 500 nouveaux éco-quartiers  : 30 % dans les territoires ruraux, 100 % des quartiers du nouveau PNRU.

Nous pouvons être fiers du travail effectué. Des mesures qui ont permis d’engager cette transition écologique nécessaire. Il est maintenant de notre devoir à tou-te-s de maintenir et renforcer nos efforts.

 

 

 

 

 

 

 

Thèmes

S'abonner

Rechercher

 

À lire également

Mentions légales | | Contenu sous licence Creative Commons CC-BY-SA