Actu

Des radars performants pour les frégates FREMM et FTi !

 

vendredi 10 juillet 2015, par Gwendal Rouillard.

Ma tournée des sites industriels m’a conduit à visiter le mercredi 8 juillet, un des sites de Thales, situé à Limours en Essonne. Ce site est spécialisé dans les radars. L’occasion de faire le point sur la stratégie du groupe, sur les contrats à l’exportation, sur les radars des frégates FREMM et FTi construites par DCNS à Lorient...

Thales, c’est 61 000 emplois dans le monde, dont 50% en France. En Ile-de-France, l’entreprise compte 18 000 salariés et le site de Limours spécifiquement, 800. Spécialisé dans les radars, sur ce site, des ingénieurs et personnels hautement qualifiés se relaient chaque jour afin d’assurer notre protection et la sécurité de nos côtes et de notre territoire au quotidien. Ce sont également des systèmes de surveillance très avancés, d’une importance vitale pour le maintien de la paix et la neutralisation des menaces sur de nombreux théâtres extérieures et dans de nombreuses zones de tensions et de conflits.

Aidée au quotidien d’un large panel de PME dont bretonnes, cette industrie permet la production de radars mondialement connus tels que les GM 200, GM 400 ou encore les fameux radars qui surmontent les FREMM et FTi construites par DCNS à Lorient. Des coopérations d’exception qui ont prouvé leurs importances, comme en témoigne la livraison de l’une de ces frégates multi missions à l’Egypte voici maintenant deux semaines.

En résumé, une visite qui permet un nouvel exemple de l’exceptionnelle capacité d’innovation de notre pays. Le Made in France est gagnant. Continuons dans cette voie garante d’emplois et d’excellence !

Mes combats

Thèmes

S'abonner

Rechercher

 

À lire également

Mentions légales | | Contenu sous licence Creative Commons CC-BY-SA